Découvrir les biochars

filigrane du logo de BioChar Boréalis
Découvrir les biochars - BioChar Boréalis

Le biochar

Le biochar, ou biocharbon, est un charbon végétal produit par la pyrolyse d’une biomasse végétale, notamment à partir de résidus forestiers, agricoles, horticoles et potagers.

La pyrolyse est un procédé consistant à chauffer la biomasse dans un environnement qui exclut totalement ou partiellement l’oxygène.

Le biochar diffère du charbon minéral du fait qu’il ne provient pas d’un matériel fossile. C’est pour cette raison qu’on le dit biosourcé (donc fabriqué à partir de matières d’origine biologique).

Le biochar représente un créneau des plus intéressants pour valoriser les résidus forestiers et agricoles, et ainsi diversifier le modèle économique existant. En effet, le territoire du Saguenay-Lac-Saint-Jean offre une grande disponibilité d’approvisionnement en matières premières (copeaux, résidus agricoles, etc.). C’est d’ailleurs la mission de BioChar Boréalis de contribuer à développer cette filière dans la région!

Les applications et marchés potentiels

Au terme du processus de pyrolyse et selon les paramètres du procédé, trois extrants aux multiples applications sont obtenus.

Biochar (solide) : amendements et remédiations des sols, agent de fixation de polluants, additifs dans l’alimentation animale, agent de filtration...

Biohuile (huile pyrolytique) : biocarburant de 2e génération, molécules biosourcées pour les secteurs pharmaceutiques et cosmétiques, fumée liquide alimentaire... 

Syngaz : valorisation énergétique et récupération de chaleur.

Pour en savoir plus sur les marchés potentiels des biochars, consultez la section Projets et documentation.

Les biochars : un outil de lutte contre les changements climatiques

L’utilisation de biochars est considérée comme un moyen de lutter contre les changements climatiques tout en améliorant la fertilité des sols et le rendement des cultures.

En effet, contrairement à la combustion, le procédé de pyrolyse à haute température ne libère pas le CO₂ contenu dans la biomasse. Il est calculé que l’utilisation d’une (1) tonne de biochar permettrait de séquestrer l’équivalement de trois (3) tonnes de CO₂ dans le sol de façon permanente. Il contribue donc à améliorer le bilan carbone!

Les biochars auraient aussi des effets bénéfiques sur les propriétés chimiques et physiques des sols, comme l’augmentation de la capacité de rétention des éléments nutritifs ou de l’eau, contribuant ainsi à une meilleure croissance des plantes.

BioChar Boréalis